LA RÉALITÉ LOCALE | Acqua Chiara Congo
 english italiano

LA   RÉALITÉ   LOCALE

La région du Nord et Sud Kivu, située le long du rivage occidental du lac omonime, a été témoin, à partir de 1990, de guerres très sanglantes qui ont fait de millions de morts et ont causé la misère et la migration des populations entières de leurs villages vers les banlieues des villes, considérées plus sures, comme Goma e Bukavu.

Goma, dans le nord Kivu et Bukavu, dans le Sud, sont devenues l'abri de familles, de veuves, d'orphelins, de jeunes filles victimes de violences terribles.

Pour survivre, ces femmes, responsables de leurs enfants ou de leurs petits frères, transportent des marchandises sur la tête ou sur le dos, étant donné que les chevaux et les ânes ou les camions sont trop chers et les chaussées tellement déformées qu'on ne peut les parcourir qu'à pied. Ainsi elles ont créé un travail qui consiste à transporter centaines de Kilos du manioc, de bananes, de cannes au sucre, du charbon, de la sable, du bois de chauffage.

Dans ce travail il n'y a pas de pauses pour les repas ni de droits qui concernent la santé ou la sureté, mais ces femmes ont le courage de sourire quand, à la fin de la journée, elles reçoivent un ou deux dollars, suffisants à peine pour un peu de farine ou de riz pour nourrir leurs enfants.

Il s'agit évidemment d'exploitation économique de ces pauvres femmes qui n'ont pas d'autre possibilité pour survivre!

Les conséquences de cette situation sont nombreuses et très graves :

Il n'y a pas d'assistance, si non celle des bénévoles qui s'organisent en groupe, comme sœur Brigitte avec son école "Reina de la paz" et madame Bibiche avec son projet pour le veuves.